Attaques sur Gaza : aidez à garantir les soins médicaux | Viva Salud

Attaques sur Gaza : aidez à garantir les soins médicaux

UHWC Gaza Al Awda hospital

Le 10 mai, l’armée d’occupation israélienne a lancé une opération militaire de grande envergure contre la bande de Gaza. Les dégâts humains et matériels sont énormes, les besoins en soins de santé encore plus importants qu’auparavant. L’Union of Health Work Committees (UHWC), notre partenaire à Gaza, fait tout ce qui est en son pouvoir pour continuer à assurer des soins médicaux pour toute le monde.

Les frappes aériennes israéliennes sont intervenues après des semaines de protestations du peuple palestinien contre le nettoyage ethnique auquel se livre Israël à Jérusalem et dans la vallée du Jourdain. Les Palestiniens et Palestiniennes de la Palestine historique se rebellent contre les politiques d’apartheid israéliennes dans de nombreuses villes.

256 Palestiniens et Palestiniennes ont été tuées, dont 66 enfants, et presque 2.000 ont été blessé.e.s par les frappes aériennes israéliennes. 14 ans de blocus draconien, plusieurs agressions armées et la pandémie de covid19 plongent le secteur de santé de la bande de Gaza au bord de l’effondrement.

« Le secteur de la santé gravement touché »

Notre partenaire l’Union of Health Work Committees est en première ligne avec son hôpital Al Awda et ses centres de santé pour prendre en charge les blessé.e.s des frappes aériennes israéliennes ainsi que ceux et celles qui ont besoin de soins urgents. L’hôpital Al-Awda a été désigné comme hôpital d’urgence dans la région nord de la bande de Gaza. On estime qu’ils prendront en charge 58 % du nombre total de blessés dans la bande de Gaza. En outre, des agents de santé travaillent 24 heures sur 24 dans six centres de santé primaires de l’UHWC, répartis dans la bande de Gaza.

Quelques jours après le cessez-le-feu, nous avons pu nous entretenir avec le Dr Ahmed, directeur d’Al Awda, l’hôpital de l’UHWC, notre partenaire à Gaza. Son témoignage émouvant en dit long.

« Le secteur de la santé a été gravement touché par la guerre. Heureusement, il n’y a pas eu de victimes parmi le personnel de notre hôpital. Cependant, deux collègues ont perdu leurs maisons qui ont été complètement détruites. La plus grande tragédie pour le secteur de la santé a été la mort du Dr Ayman al-Ouf. Il était chef du service de médecine interne de l’hôpital Shifa, le plus grand hôpital de Gaza. Il a également été bénévole dans l’un des centres de santé de l’UHWC dans la ville de Gaza. Il était connu pour son engagement et était l’un des rares médecins à ne pas avoir de cabinet privé en plus de son travail à l’hôpital public. Il a été tué dans le bombardement de sa maison avec 14 membres de sa famille. »

Le personnel de l’UHWC s’occupe encore actuellement des nombreux blessé.e.s dans son hôpital d’Al Awda. En outre, ils continuent à mettre l’accent sur les consultations mobiles, qu’ils avaient déjà commencées lors de l’apparition de la pandémie de coronavirus. Ils effectuent des visites à domicile, par exemple auprès des femmes enceintes de toute la bande de Gaza qui ne peuvent pas se rendre à l’hôpital ou dans les centres de santé à cause de la coronavirus, mais aussi auprès des patients qui n’osent pas se déplacer à cause de la guerre et de la peur causée par les violences. Les volontaires de l’UHWC retroussent également leurs manches et débarrassent les rues des débris afin que les ambulances puissent à nouveau circuler.

Aidez-nous à assurer les soins médicaux à Gaza

Les besoins étaient déjà très élevés en raison du blocus étouffant imposé par Israël. Ils n’ont fait qu’augmenter ces dernières semaines. Toute l’équipe de l’UHWC est déterminée à continuer de fournir les soins nécessaires à toute la population de Gaza. Le personnel a besoin d’équipement médical et de carburant pour faire fonctionner les générateurs d’électricité car les coupures de courant sont encore plus nombreuses suite aux attaques israéliennes.

Soutenez-les via cette page d’action. Vous pouvez aussi faire un virement au compte BE15 0010 4517 8030 avec en communication « Gaza 2021 ».