Gaza : ensemble, en action contre le corona | Viva Salud

Gaza : ensemble, en action contre le corona

Jongeren in Gaza sensibiliseren tijdens coronapandemie

Le nombre de nouveaux cas de coronavirus ne cesse d’augmenter au sein de Gaza,une enclave surpeuplée qui vit sous blocus israélien depuis 14 ans. En première ligne pour sensibiliser la population, UHWC fait son possible pour ralentir l’inexorable vague.

Tous les jours, des volontaires sensibilisent leurs communautés dans les commerces, les rues et les écoles. Des médecins vont également à la rencontre des plus fragiles pour délivrer les médicaments ou soins de santé de base. Un travail crucial pour freiner la contagion et continuer à rendre les soins de santé accessibles.

Droit à l’accès aux soins de santé pour tou.te.s

Suhail Al Tanani est responsable du programme de plaidoyer chez notre partenaire palestinien Union of Health Work Committees (UHWC) à Gaza. Il parle de l’impact de la pandémie de corona sur la vie quotidienne de la population de Gaza et de la façon dont l’UHWC fait tout ce qui est en son pouvoir pour toucher tout le monde.

“En ce qui concerne le secteur de la santé, le gouvernement a dû réduire les services médicaux. D’autre part, l’Organisation des Nations Unies a dû réduire les services médicaux fournis antérieurement aux Palestiniens. De nombreuses activités sociales ont dû être annulées en raison de la distanciation sociale et des mesures imposées suite à la pandémie. L’Union of Health Work Committees tente de remplacer certains des services supprimés par l’UNRWA, et met en place différentes stratégies afin de fournir certains services de santé et de remplacer ceux supprimés par l’UNRWA et le gouvernement local. L’Union of Health Work Committees assure la protection de ses membres qui travaillent durant cette pandémie.

Nous estimons que c’est notre droit d’avoir accès aux soins de santé et de pouvoir lutter contre l’occupation israélienne qui impose un confinement strict et empêche l’arrivée de tous les produits médicaux nécessaires à la protection de nos travailleurs. La nouvelle réglementation prise par l’occupation israélienne empêche la bande de Gaza d’avoir accès au carburant nécessaire pour la seule centrale électrique disponible à Gaza. L’accès à l’électricité est ainsi limité à seulement quatre heures par jour.”

Des enfants créatifs dans la prévention

Lamees Abu Salama danse dans le groupe de danse folklorique Debka. Elle raconte comment leur groupe, à cause de la pandémie du corona, a cherché des alternatives créatives au service de la communauté.

“Nous ne pouvons plus aller à l’école à cause de la pandémie, et nous ne pouvons pas participer aux activités du Centre Assrya. Nous sommes toutefois en contact avec le Centre Assrya de manière électronique et notre professeur de Dabkeh nous envoie les vidéos des cours de Dabkeh alors que nous restons à la maison pour notre sécurité. Le groupe de Debkeh a réalisé un clip vidéo pour sensibiliser les gens durant la pandémie. Cette vidéo a été largement diffusé sur les réseaux sociaux. Elle explique comment gérer la distanciation sociale durant la pandémie.”


Malak Al Shintawi participe à des activités que l’UHWC organise pour les enfants

“Le coronavirus nous empêche d’aller au centre où nous participions à différentes activités culturelles, telles que la poésie et Debkeh. Nous avons été contactés par le Centre Assrya via leur page Facebook « Joha Wa Albatreeq ». J’ai un talent pour la poésie et je réalise de courtes vidéos afin d’aider les autres à comprendre la pandémie de Coronavirus. Je suis heureux que ce centre fournisse son aide durant la pandémie.”

Un groupe de femmes se met en ligne

Hanan Shabat prend part à des activités du groupe de femmes de UHWC.

“En raison du confinement, nous ne pouvons pas quitter nos maisons. C’est pourquoi le centre Alawda met à notre disposition des services en ligne afin d’aider la communauté des femmes à disposer d’un espace sûr et de les soutenir au niveau social et sanitaire. Puisque nous ne pouvons plus nous rendre au centre, nous nous connectons dorénavant à la page du centre afin de discuter de nos difficultés sociales. Nous sommes heureux d’avoir accès à de tels services afin de maintenir notre contact avec le centre durant cette pandémie.”

Les jeunes aident là où ils le peuvent

Rashad Abu Mdalah participe à des activités de jeunes de UHWC.

“Ici à Gaza, nous avons été touchés par la pandémie mondiale, qui a engendré l’interruption de la plupart des services fournis par le gouvernement local. Le confinement a obligé les habitants à rester chez eux afin d’éviter ce virus et ses dangers pour notre santé. La pandémie affecte le système de santé à Gaza ainsi que l’économie et la vie sociale ; il met les Palestiniens dans une situation difficile, et ce en plus des difficultés qu’ils rencontrent dans leur vie quotidienne.

Au début de la pandémie, de nombreuses familles ont été infectées par le virus, et nous avons donc peur de quitter nos maisons. J’ai consulté le directeur du Centre Alawda, le Dr Robhi Naseer, ainsi que le Dr Ahmad Mahana, afin de disposer de toutes les informations utiles qui pourraient aider durant la pandémie. Il m’est parfois arrivé, lorsque nécessaire, de me rendre au centre afin de leur parler.

Le centre nous aide en fournissant toutes les informations ainsi que tout le matériel médical nécessaires aux mesures d’hygiène. Le centre fournit les masques et les gants, et il répartit les patients dans les centres afin d’éviter tout contact avec les patients. Ceci est mis en place également afin d’éviter que le centre ne devienne un lieu de propagation du virus.

Nous remercions le centre pour ce service exceptionnel durant la pandémie et ce malgré toutes les autres difficultés rencontrées. Ainsi que pour avoir son respect de toutes les mesures imposées. Le centre a prouvé sa responsabilité ainsi que son souci de sauver des vies humaines et ce malgré les difficultés sociales et économiques. Nous espérons que le centre poursuivra son travail afin d’aider les Palestiniens durant cette crise.”