RD Congo : Les comités de santé font appel aux chefs de quartier pour la prévention | Viva Salud

RD Congo : Les comités de santé font appel aux chefs de quartier pour la prévention

Roger Etoile du Sud

Le nombre de contaminations et de décès dus au Covid-19 en RD Congo reste pour le moment moins élevé que ce que l’on avait pu craindre au début. Néanmoins, nos partenaires ont plein de travail à faire pour convaincre les gens de se protéger correctement. La propagation du virus doit être freinée coûte que coûte pour éviter une catastrophe sanitaire. Dans une série d’interviews, nos partenaires expliquent comment ils s’y prennent, malgré les nombreux obstacles.

Les comités santé d’Etoile du Sud ne sont pas restés sans rien faire au cours de ces mois, malgré les mesures restrictives imposées par les autorités pour contrer la propagation du coronavirus. Pour pouvoir toucher leurs membres et les gens dans les quartiers populaires, ils devaient faire preuve de créativité et combiner différentes méthodes.

Comment avez-vous pu toucher tout le monde dans les quartiers populaires ?

Roger Kakula, comité santé Funa II, Barambu: « Nous faisons du porte à porte pour sensibiliser les gens et diffuser nos affiches. Nous utilisons un mégaphone pour faire passer notre message dans les rues des quartiers populaires. Nous pouvons ainsi toucher des personnes que nous n’aurions pu toucher autrement et nous informons également les passants.

Nous travaillons par ailleurs avec les autorités locales. Toutes nos actions commencent avec les chefs de quartier. Nous avons commencé par celui du bureau de quartier de Funa. Le chef de quartier et ses agents ont collaboré activement et sont allés avec nous faire du porte à porte. Grâce au soutien du chef de quartier, les choses sont facilitées et il y a moins de résistance au sein de la population. La population lui fait confiance parce qu’il est le représentant des autorités locales, le niveau d’administration le plus proche de la population.

Quel est le rôle des médias sociaux ?  

Avec nos comités santé, nous utilisons les médias sociaux pour toucher les groupes cibles actifs sur Facebook, WhatsApp, Twitter ou Instagram. Chaque jour, nous envoyons via ces canaux les dernières informations sur le coronavirus. Les gens peuvent ainsi suivre l’évolution de la situation, combien de personnes sont contaminées, combien de tests ont été réalisés, combien il y a de décès. Nous recevons ces chiffres par commune et aussi au niveau national.

Autres vidéos :